Mesdames les Parlementaires – Juin 2003

Mesdames les Parlementaires,

Vous venez de prêter serment et je me réjouis particulièrement des résultats de ces dernières élections qui vont permettre que 30% des sièges du Parlement soient occupés par vous.

C'est la première fois que vous serez aussi nombreuses pour vous occuper de la politique, où j'espère vous montrerez votre sensibilité féminine pour élaborer des lois qui seront pensées en faveur de la paix, d'une plus grande justice, surtout envers nous, les femmes.

Encore aujourd'hui la gente féminine est sacrifiée sur l'autel de l'ignorance et de l'intolérance. En Ethiopie nos soeurs africaines subissent et meurent d'une maladie, oubliée sous nos latitudes depuis le siècle dernier, la fistule, dont la cause première est la grossesse en bas âge des jeunes filles.

Au Pakistan, même dans la haute société occidentalisée, on commet des crimes d'honneur, au nom de la tradition et de la sacro-sainte religion.

Oui, il faut être femme pour ressentir la douleur de ces injustices commises seulement et uniquement sur les femmes;
Oui, il faut être femme pour sentir avec son âme et dans sa chair ces problèmes qui nous concernent exclusivement.
Alors Mesdames les élues, maintenant que vous êtes en force, bonne législature et n'oubliez surtout pas vos soeurs d'Afrique et d'ailleurs.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire